Lorsque le Nouvel An arrive nous avons souvent envie de faire place à du nouveau, comme si le fait de changer d’année nous permettait de recommencer en neuf. Si les résolutions du Nouvel An font presque partie de la tradition, le fait de les laisser de côté rapidement en fait presque aussi parties. Si changer d’année crée une sorte de momentum psychologique propice au changement, il ne faut pas oublier qu’il requiert d’abord et avant tout que nous soyons prêts à l’instaurer.

Pourquoi avons-nous du mal à tenir les résolutions du Nouvel An?

Parce que nous ne sommes pas prêts

Si l’on veut transformer quelque chose en soi, il est crucial de comprendre ce qui cause le comportement ou la situation que nous désirons changer. Il y a toujours une raison pour laquelle nous agissons comme nous le faisons, même si nous réalisons que cela nous nuit plus que cela nous aide. Par exemple, si votre résolution est d’arrêter de manger du « junk food », et de grignoter entre les repas il faut d’abord observer et comprendre pourquoi vous vous nourrissez de la sorte. Plusieurs questions sont à examiner pour changer, et malheureusement nous avons tendance à éviter de nous les poser et à couper court en ce disant qu’il « faudrait le faire » et que tout n’est que question de mauvaise habitude et de mauvaise volonté. Lorsque l’on s’attaque à quelque chose sans savoir un minimum pourquoi nous agissons de la sorte, nous créons souvent un vide qui était comblé par cette habitude. Si nous n’avons pas trouvé de manière de faire autrement avec ce vide, il est fort à parier que nous reviendrons vers cette habitude pour combler ce trou…et le cercle vicieux reprend de plus belle amenant son lot de culpabilité avec une perte d’estime de soi.

 

Parce que l’on veut faire plein de changement en même temps
Nous avons tous déjà décidé d’entreprendre plusieurs changements en même temps. Lorsque le Nouvel An arrive, beaucoup décide d’entreprendre plusieurs choses à la fois, au point d’en faire une sorte de liste d’épicerie. S’attaquer à un changement demande beaucoup de temps et de travail, alors imaginez deux ou trois changements important en même temps. Si on ajoute à cela une mauvaise compréhension de ce qui nous motive à avoir ce comportement dérangeant, nous courons droit vers l’échec. Mieux vaut faire les choses une à la fois, mais les faire correctement. Le succès qui en sera tiré ne sera que plus motivant pour entamer un autre changement par la suite.

Parce que l’on veut faire pour les autres plus que pour soi.
Il arrive très souvent que nous soyons poussés au changement par les autres. S’il est plus simple de voir ce qui ne fonctionne pas pour les autres, mieux que pour soi, et qu’en ce sens nous pouvons aider les autres à identifier des situations à changer, il arrive aussi que nous demandions aux autres de changer afin qu’ils répondent à une attente que nous avons. Changer parce que les autres attendent de nous que nous soyons ce qu’ils désirent, c’est commencer à agir différemment de ce que l’on est, même si cela ne nous convient pas. Pour changer, il faut avoir envie de le faire, et le faire d’abord et avant tout pour soi. Si l’on vous demande d’être ce que vous n’aspirez pas à être, vous donnerez un coup d’épée dans l’eau. Le vrai changement commence quand on le fait pour soi, et par soi.

Quelle est la meilleure résolution à prendre?
Si vous avez envie de profiter du momentum que présente le changement d’année pour prendre une bonne résolution, choisissez un sujet qui vous tient à cœur. Au lieu de tout de suite vous dire je ferai ceci, comme ceci et cela comme cela, prenez plutôt la résolution suivante : cette année je vais travailler sur ce changement X. Je vais observer les causes, comprendre pourquoi et je verrai si cela répond à mes désirs profonds. Ainsi, vous ne vous lancez pas dans des solutions sans comprendre le réel pourquoi de la chose, et vous mettez plus de chance de votre côté pour en faire une réussite.

Pin It on Pinterest

Share This