De nos jours, l’être humain a tendance à voir la nature comme étant extérieure à lui. Nous avons oublié, avec nos avancées technologiques, que nous sommes une espèce parmi tant d’autres et que nous faisons partie de la nature. D’ailleurs, les environnementalistes, écologistes, scientifiques, etc., nous rappellent sans cesse que notre Terre mère ne va pas bien et que nous devons changer nos habitudes et notre rapport à la nature si nous désirons la survie de notre espèce.

Si nous en sommes rendus à penser de la sorte aujourd’hui (pour une majorité), il faut se rappeler que cela ne fut pas toujours le cas. À une époque, les gens vivaient en communion avec la terre en sachant très bien que leur survie dépendait de cette nature dont ils étaient une espèce. La nature était donc considérée avec respect et l’on apprenait autant des autres humains que de la manière dont la nature s’organisait (végétation, animaux, etc.). En général, la nature faisait même partie intégrante des croyances spirituelles.

Chez les autochtones de l’Amérique du Nord, le rapport avec la nature était précieux et cette dernière était considérée, entre autres, comme une école dans laquelle chacun se respecte et apprend des autres. En observant les animaux, ils découvrirent que ces petites bêtes avaient leur propre organisation, leur langage, mais aussi des qualités, et des compétences ressemblant à celles des humains. On peut dire que les animaux sont, en quelque sorte, un miroir de l’humain et de sa manifestation. Ce n’est pas pour rien, que nous avons tendance à comparer le caractère de certaines personnes à celui des animaux, ou que l’on attribue comme emblème un animal à un groupe, clan, etc., présentant des qualités semblables à l’animal choisi.

Au sein des croyances animistes et spirituelles des autochtones, nous avons pu remarquer que le lien développé avec les animaux allait au-delà de la survie humaine. On peut voir que les autochtones ont développé un lien, et des moyens de communication sacrés /énergétiques pour apprendre de la médecine animale (prière, méditation, port d’une partie de l’animal, rêve, visions, etc.).

En apprenant des animaux, ils découvrirent également que nous avons différentes relations spirituelles avec les animaux. Certains nous accompagnent tout au long de notre vie alors que d’autres sont de passage. Les animaux qui nous accompagnent toute une vie sont généralement ceux avec lesquelles nous partageons la même médecine de par notre caractère et notre expression. Ils sont là pour nous aider à mieux maîtriser et mettre de l’avant cette médecine que nous avons. Ceux qui sont de passage sont soit là pour nous appuyer dans une situation précise (pour le temps qu’il faudra) ou se présente à nous pendant un cours moment pour nous dire sur quoi porter notre attention pour évoluer.

Lorsque l’on désire se reconnecter à la nature, et donc à notre nature, le contact avec les animaux et leurs médecines est un apprentissage fort enrichissant. Les animaux de pouvoirs sont de précieux alliés pour aller de l’avant.

Oserez-vous aller à leur rencontre?

Pin It on Pinterest

Share This