Le paganisme est une voie spirituelle honorant d’anciens cultes datant de l’ère préchrétiens. Ces cultes accordaient une place importante au divin et à la nature qui était considérée comme sacrée. En ces temps où nous avons besoin de nous reconnecter à la nature et où nous avons soif de mieux-être (sans être pris dans diverses doctrines), le paganisme semble répondre de plus en plus aux besoins de ceux qui s’y intéressent lorsque l’on voit sa popularité croissante.

Le paganisme : une religion ou non?

Si certains ont tendance à classer le paganisme parmi les religions, on ne peut dire que celui-ci y corresponde vraiment. Une religion comporte généralement un ensemble de doctrines (pensées, croyances…), dirigé par une autorité, ce qui n’est pas le cas du paganisme.

Ce dernier est plutôt un ensemble de valeurs et de croyances qui offre un certain cadre pour entourer la pratique, mais tout en laissant le choix au praticien de l’adapter selon son ressenti. On peut dire que cette spiritualité est plus une manière de percevoir et d’expérimenter la vie, qu’une voie où la doctrine fait loi et où il faut suivre la structure coute que coute. On s’entend généralement pour dire que le paganisme est plutôt une sorte de grand chapeau dans lequel s’inscrivent des traditions et religions qui prennent comme base ses croyances et valeurs.

Diagramme expliquant paganisme, wicca

Par exemple, sur ce graphique l’on voit que nous avons ce grand cercle qu’est le paganisme et dans lequel se trouve un autre cercle, la Wicca. Cette dernière est une tradition aux racines païennes, voire une religion dans certains pays. Elle repose sur des valeurs païennes, tout en ayant une structure qui lui est propre. On peut donc dire que les adeptes de la Wicca sont des païens, mais on ne peut dire que tous les païens sont Wiccans.

Ce qu’il est important de savoir c’est que rien n’est tout blanc ni tout noir. Certains utiliseront le terme païen pour dire qu’ils sont Wiccans, d’autres diront que le paganisme est une religion, alors que certains ne voudront pas être étiquetés d’une quelconque manière, etc. Je vous partage ici ce qui est généralement mis de l’avant et ce que j’ai rencontré durant mes années de pratique. Il est aussi important de noter que le paganisme, tel qu’il est vécu aujourd’hui, ne repose pas que sur des bases venues du paganisme antique. Dans son voyage à travers les époques, il a été influencé par diverses religions, par l’ésotérisme, etc.  C’est pourquoi nous utilisons souvent le terme néopaganisme*, pour désigner le paganisme tel que vécu à l’ère moderne.

Quelles sont les croyances véhiculées par le paganisme?

De manière générale, on s’entend pour dire que le paganisme est une spiritualité polythéiste, dans laquelle on vénère la nature et qui vise une certaine évolution personnelle. S’il est vrai que la magie est acceptée et pratiquée par certains païens, cette dernière n’est toutefois pas obligatoire. Généralement, ceux qui la pratiquent le font de façons ponctuelles, car leurs pratiques sont généralement plus axées sur les célébrations, le développement personnel, etc.

À propos de la nature

La vénération de la nature est très importante pour les païens. Ils sont conscients de l’interrelation qu’ils ont avec la nature (car elle assure leur survie), mais ils la considèrent également comme un être sacré.  La nature est perçue comme une entité ayant une énergie spirituelle qui est là pour nous enseigner et avec laquelle il est possible d’échanger. On retrouve donc des valeurs animistes dans cette spiritualité.

À propos du polythéisme

Le polythéisme (croyance en plusieurs dieux) est présent au sein du paganisme. Il n’y a pas un panthéon spécifiquement honoré par les païens, mais on peut dire que certains sont plus mis de l’avant que d’autres (celtique, égyptien…). S’il y a un culte voué aux dieux et déesses, il existe aussi d’autres entités qui sont honorées dans cette spiritualité comme les ancêtres par exemple.

À propos de l’évolution personnelle

La quête d’évolution personnelle fait aussi partie du chemin des païens. À travers les pratiques et les valeurs de cette voie spirituelle, les opportunités de réflexions sont nombreuses pour retrouver son pouvoir personnel. En se connectant à la nature, on retrouve notre place en celle-ci, on se reconnecte à notre rythme naturel, et on arrive à trouver plus de sens à sa vie.

À propos de la magie et de la sorcellerie

La magie est une pratique qui semble surnaturelle et tout droit sortie d’un film de fiction surtout lorsque l’on se réfère au cinéma et aux contes qui en font état. Pourtant la magie est un processus naturel dans lequel la personne mobilisera son énergie et celle qui l’entoure pour faire évoluer sa situation. Cette définition très sommaire ne saurait bien définir la magie, mais il faut comprendre que cette dernière répond à des règles naturelles.

La sorcellerie, quant à elle, représente cet ensemble de principes et de règles qui servent à faire opérer la magie. La sorcellerie n’est pas une religion, quoique pour certains elle peut être considérée comme une spiritualité, dont les valeurs sont souvent…païennes…comme je le mentionnais précédemment, rien n’est tout noir ou tout blanc. Ceci dit, si la magie/sorcellerie peut être pratiquée dans le paganisme ou la Wicca, elle peut également être pratiquée sans eux.

Diagramme expliquant paganisme, wicca sorcellerie

Sur ce graphique on constate donc que la sorcellerie peut faire partie du paganisme, de la Wicca ou être pratiqué sans eux.

 

En conclusion

Comme on peut le constater, le paganisme est une voie spirituelle encadrée, mais qui laissent à ses adhérents une liberté de pratique et qui l’encourage à expérimenter pour apprendre. À travers cette liberté et avec sa dévotion à la nature, cette voie spirituelle nous propose des réflexions et des moyens pour nous permettre de retrouver une certaine harmonie entre notre nature intérieure, et celle qui nous entoure pour retrouver un rythme de vie plus sain et qui correspond à nos aspirations.

*Néopaganisme : le néopaganisme n’est pas un mouvement politique. Il faut toutefois noter que certains individus ou groupes s’identifiant comme étant néopaïens prennent des positions politiques dont certaines sont extrémistes et discriminatoires. Le présent site traite du néopaganisme en tant que voie spirituelle, soucieuse des questions environnementales (dur de ne pas s’y intéresser en tant que païen), mais n’a rien à voir avec un mouvement politique quelconque.

 

 

 

Pin It on Pinterest

Share This